Vivre ensemble n’est jamais facile

Organiser la vie entre plusieurs personnes venant de différentes cultures, origines et religions est un travail compliqué, si ce n’est le plus difficile pour l’humanité, mais il doit être fait. Nous avons seulement ce monde, et ceci est notre réalité. Amin Maalouf est considéré comme l’un des intellectuels les plus impliqués dans la recherche pour une voie menant vers une société multiethnique, multi religieuse et multiculturelle.

Mon fils Nicolas s’est converti à l’Islam

Eduqué sans aucune croyance religieuse, Nicolas s’est converti à l’islam en 2010, et a voyagé en Syrie pour rejoindre le combat armé (jihad violent). Cela lui a causé la mort en 2013, ainsi que celle de son demi-frère.

Une histoire racontée à la première personne par celle qui est resté derrière, sans réponses, sans aides, cherchant à comprendre quelle était son erreur et comment n’a-t-elle pas pu remarquer les signaux qui ont conduit au processus de radicalisation de son fils. Dominique Bons, la mère de Nicolas, toujours sans réponses, a créé une ONG nommé « Syrien ne bouge agissons », dans le but de sensibiliser sur les risques de radicalisation auprès des jeunes et d’aider d’autres familles à comprendre les signaux et risques liées à la radicalisation.

Description de la campagne

La violence peut sembler attirante mais elle est sans retour. La violence extrémiste a de sérieuses conséquences judiciaires, et qui qui laisse derrière elle de profonds traumatismes, qui paralysent et mettent en danger l’individu, et ceux qui l’entourent.

 La campagne “The True Face of Extremism” a pour but de présenter la réalité de la violence extrémiste basée sur des témoignages d’anciens extrémistes, de leurs familles et de leurs amis, dans le but de déconstruire les visions idéalistes sur les réels dangers qui sont les conséquences de la violence et de ses traumatismes psychologiques.

L’appel à l’action de la campagne est de délégitimiser le contenu et la forme des messages extrémistes violents et de présenter les organisations qui peuvent aider les gens à abandonner ces groupes.

Aider le monde

La campagne “The True Face of Extremism” délégitime le contenu et la forme des messages extrémistes, elle est basée sur les témoignages d’anciens combattants, de leurs familles et de leurs amis, dans le but de déconstruire les visions idéalistes sur les réels dangers : les conséquences de la violence et de ses traumatismes psychologiques.

Notre campagne n’est pas seulement une campagne, mais un mouvement social qui vise à reproduire des aspects positifs sur les droits fondamentaux, la démocratie et une société « ouverte ». Sous la devise « élever la voix contre la violence extrémiste », vous aurez l’occasion de participer activement à notre campagne. La question fondamentale devrait alors être la suivante : comment pouvez-vous être un activiste pour nous aider à diffuser cette campagne ? Votre activisme comprend, sans s’y limiter, l’envoi de vos récits (texte, film, médias) s’ils sont liés aux principaux sujets de la campagne.